Blog

On en parle sur France 2

Je vous laisse visionner ce reportage diffusé sur France 2 qui vous aide à mieux comprendre ce qu'est la réflexologie.

Lire la suite

Citation

 

Avec l'été et les vacances, c'est le moment de prendre soin de soi. Voici une citation que je vous laisse méditer :

 

"Ceux et celles qui ne réservent pas quotidiennement un peu de temps pour leur santé devront un jour consacrer beaucoup de temps à leur maladie."

Abbé Kneipp

 

 

LE STRESS

Qu'est-ce que le stress ?

 

Le stress est une réaction d'adaptation de l'organisme à des agents extérieurs physiques et/ou psychiques.

C'est un phénomène naturel et bienfaiteur s'il n'est pas récurrent.

 

 

Le stress agit en trois phases :

 

1) La phase d'alarme :

 

C'est la première réaction due à un  gros stress instantané que l'on connait tous.

On réagit en fonction des circonstances, soit par :

- la fuite

- l'attaque

- ou l'inhibition

 

 

2) La phase de résistance :

 

L'homme contemporain est capable de vivre avec un stress durable en ne lui opposant que l'inhibition et donc jamais d'activités physiques pour ''nettoyer'' le corps, ni même de phases de repos récupératrices d'énergie. 

Nous avons du mal à éliminer rapidement les différentes hormones du stress que nous libérons naturellement dans notre corps car notre mode de vie est trop sédentaire.

Cette sédentarité ralentie considérablement l'évacuation par les voies naturelles de ces hormones, du fait bien souvent d'un manque d'activité physique régulière.

Le résultat est que cette surproduction durable, causée par un stress récurent, fini par provoquer des inflammations, des maladies dont on ne soupçonne pas le fondement.

Cela a bien plus qu'un impacte néfaste sur le physique, également un impacte sur l'état psychique et physiologique de la personne.

 

Cette phase de résistance peut durer quelques semaines, quelques mois, ou même plusieurs années !!!

C'est là que le corps ''parle''.

On commence à voir apparaître des maux de toutes sortes dus à des inflammations diverses mais très souvent engendrées par un stress mal géré.

 

 

3) La phase d'épuisement :

 

Le corps n'a pas été ''écouté'' et il a été trop sollicité. Il est dépassé et ne peut plus faire face au stress, Il n'a plus d'énergie.

Les sollicitations stressantes sont toujours présentes mais plus de réponse possible ...

 

C'est là que l'on voit apparaître les maladies très graves, les accidents, ...

Le burn-out est notamment la phase d'épuisement d'un stress de longue durée ... 

 

Le stress n'est pas une fatalité !

Le stress peut se gérer, n'hésitez pas à vous faire aider si vous en sentez le besoin.

 

Le réflexothérapeute dispose d'outils qui permettent de faire une évaluation de votre état de stress. Une prise en charge personnelle et un protocole adapté de relaxation, de stimulations réflexes plantaire, palmaire, faciale, ou auriculaire vous seront proposés en fonction de vos besoins.

 

Contactez moi !

 

 

REFLEXOTHERAPIES ET DOULEUR

Comment les réflexothérapies peuvent

favoriser la prise en charge de la douleur ?

 

Les réflexothérapies sont des techniques complémentaires d’accompagnement qui traitent les douleurs « autrement », sans apport médicamenteux. Elles consistent à stimuler certaines parties du visage (faciale), de l’oreille (auriculothérapie),  du pied (podale/plantaire) ou de la main (palmaire), en fonction de la localisation de la douleur.

La douleur est une forme de « court circuit » et les techniques de réflexologies peuvent-être des « coupes circuits ».

 

Comment se déroule une séance ?

Le réflexothérapeute travaillera toujours après un diagnostic précis donné par un médecin. Le compte rendu lui permettra d’avoir les informations nécessaires sur la localisation de la douleur ainsi que la nature des troubles qui l’accompagnent.

Une recherche de points précis et de zones seront recherchées sur le pavillon de l’oreille, sur le visage ou le pied.

Ces zones seront stimulées avec certains outils, électricité, en y associant souvent des patchs, des graines auriculaire qui vont rester en place un certain temps et ainsi continuer le processus thérapeutique.

 

Que se passe-t-il après la séance ?

L’effet antalgique peut être immédiat avec une nouvelle perception de la zone douloureuse plus confortable, comme une réappropriation d’une partie du corps qui, avant, était en « alarme ».

Dans certains cas, l’effet est plus retardé, notamment pour certaines personnes ayant un traitement médicamenteux important, pour les personnes ayant un état de fatigue important.

 

Y a-t-il des échecs ?

Ce n’est pas un traitement « magique ».

Il peut y avoir des résistances, surtout par certains médicaments qui peuvent retarder l'amélioration des résultats.

Quand la douleur est installée depuis très longtemps, il faudra le plus souvent des séances supplémentaires.  Et dans plus de 90% des cas, il y a un mieux qui s’installe progressivement.

 

Est-il intéressant d’essayer les réflexothérapies pour soulager les douleurs ?

OUI ! Les réflexothérapies peuvent agir sur la plupart des douleurs.

Les réflexothérapies sont des techniques thérapeutiques naturelles qui évitent la plupart du temps les surenchères médicamenteuses et les effets secondaires.

En général, on programme 3 séances dès le départ puis ensuite en fonction des résultats obtenus, on revoit s'il y a besoin ou non de poursuivre.

Dans les douleurs chroniques, installée depuis longtemps, compter de 3 à 5 séances en moyenne puis à la demande, en fonction des récidives douloureuses.

 

 

LA DOULEUR

La douleur physique : reflet de notre état psychologique

 

L'esprit et le corps forment un ensemble indissociable. Lorsque le premier souffre, le second l'exprime par une douleur particulière.

Dis-moi où tu as mal, je te dirai ce qui te tracasse... Vous avez mal au dos ? Peut-être avez-vous des soucis dont vous ne souhaitez pas parler et que vous refoulez… Par l’intermédiaire de la douleur physique, notre corps nous envoie des messages et exprime nos émotions enfouies.

 

Le danger des émotions contenues

Si nous n’exprimons pas ce qui nous afflige, cela se manifeste un jour physiquement à l’endroit du corps où nous possédons la plus faible résistance. Pour cette raison, les émotions ne doivent pas être contenues. Il faut prendre le temps de les comprendre afin de résoudre ses conflits intérieurs. Cette démarche n’est pas aisée car durant l’enfance, nous apprenons en général à réprimer nos sentiments.

 

Le stress à l’origine de nombreuses maladies

Le stress affecte en effet notre corps en contractant les muscles et les vaisseaux sanguins, en libérant des hormones, en altérant notre digestion et notre respiration et en affaiblissant notre système immunitaire.

Le stress quotidien est celui qui nous touche le plus profondément en épuisant lentement nos réserves intérieures.

 

L’interdépendance du corps et de l’esprit

De nombreuses maladies sont liées à nos propres pensées, nos sentiments et nos comportements. Ce que nous pensons et ressentons à un effet sur notre santé physique.

 

La maladie : le signal que quelque chose ne va pas

Le corps nous parle à travers les symptômes, nous avertissant que quelque chose ne va pas. Nous devons donc comprendre le langage de notre corps.

Savoir reconnaître les significations de ses symptômes n’est pas évident, cela oblige à s’écouter, à s’observer, à ouvrir son cœur. Souvent, on découvre un lien avec le passé et des traumatismes accumulés. En cela, la maladie permet de mieux se connaître.

 

Des pistes pour aller mieux

Quelques pistes pour ne pas se laisser envahir par la maladie. Tout d’abord, s’accepter tel que l’on est et pour cela ne réprimer aucun sentiment, mais tenter de comprendre leur origine profonde. Ensuite, ouvrir son cœur, accepter les différences d’autrui. Enfin, accorder du temps à ses passions afin de libérer sa partie créative et expressive.

 

La douleur est une expérience personnelle.
Votre douleur est unique et elle s’inscrit dans votre histoire.

 

 

Lire la suite