actualité

LA DOULEUR

La douleur physique : reflet de notre état psychologique

 

L'esprit et le corps forment un ensemble indissociable. Lorsque le premier souffre, le second l'exprime par une douleur particulière.

Dis-moi où tu as mal, je te dirai ce qui te tracasse... Vous avez mal au dos ? Peut-être avez-vous des soucis dont vous ne souhaitez pas parler et que vous refoulez… Par l’intermédiaire de la douleur physique, notre corps nous envoie des messages et exprime nos émotions enfouies.

 

Le danger des émotions contenues

Si nous n’exprimons pas ce qui nous afflige, cela se manifeste un jour physiquement à l’endroit du corps où nous possédons la plus faible résistance. Pour cette raison, les émotions ne doivent pas être contenues. Il faut prendre le temps de les comprendre afin de résoudre ses conflits intérieurs. Cette démarche n’est pas aisée car durant l’enfance, nous apprenons en général à réprimer nos sentiments.

 

Le stress à l’origine de nombreuses maladies

Le stress affecte en effet notre corps en contractant les muscles et les vaisseaux sanguins, en libérant des hormones, en altérant notre digestion et notre respiration et en affaiblissant notre système immunitaire.

Le stress quotidien est celui qui nous touche le plus profondément en épuisant lentement nos réserves intérieures.

 

L’interdépendance du corps et de l’esprit

De nombreuses maladies sont liées à nos propres pensées, nos sentiments et nos comportements. Ce que nous pensons et ressentons à un effet sur notre santé physique.

 

La maladie : le signal que quelque chose ne va pas

Le corps nous parle à travers les symptômes, nous avertissant que quelque chose ne va pas. Nous devons donc comprendre le langage de notre corps.

Savoir reconnaître les significations de ses symptômes n’est pas évident, cela oblige à s’écouter, à s’observer, à ouvrir son cœur. Souvent, on découvre un lien avec le passé et des traumatismes accumulés. En cela, la maladie permet de mieux se connaître.

 

Des pistes pour aller mieux

Quelques pistes pour ne pas se laisser envahir par la maladie. Tout d’abord, s’accepter tel que l’on est et pour cela ne réprimer aucun sentiment, mais tenter de comprendre leur origine profonde. Ensuite, ouvrir son cœur, accepter les différences d’autrui. Enfin, accorder du temps à ses passions afin de libérer sa partie créative et expressive.

 

La douleur est une expérience personnelle.
Votre douleur est unique et elle s’inscrit dans votre histoire.

 

 

Lire la suite